Vive notre patrimoine !

En Haute-Marne Vive notre patrimoine !

Marathon patrimonial lundi 30 juillet avec Arnaud Deschamps, architecte des bâtiments de France. Au programme pas moins de 5 sites retenus par la mission Stéphane Bern (sur 8 dans le département) : Vignory et sa tour canonnière, la Porterie de la Crête, la Porterie et l'Abbaye de Morimond, et les Jardins suspendus de Cohons. La Haute-Marne est riche de tous ces patrimoines. Soyons-en fiers et mobilisons-nous aux côtés des passionnés qui y consacrent toute leur énergie pour les valoriser !

 

Première étape à Vignory, sur le site de l'ancien château.

Un chantier de jeunes débute autour de la tour canonnière qui surplombe le village et sur des murs en pierres sèches de la petite cité de caractère. Julien Marasi, qui encadre les travaux, est intarissable sur l'histoire et la physionomie des lieux.

La Tour Canonnière a vraisemblablement été construite vers 1490-95 par Jean de Baudricourt. Ses 19 mètres de diamètre, son mur bouclier de 7 mètres d’épaisseur et ses canonnières en faisaient le verrou défensif du château.

La Porterie de la Crête

Avec un pigeonnier et quelques dépendances, c'est tout ce qui reste de l'ancienne abbaye de la Crête fondée en 1121, 2ème fille de l’abbaye cistercienne de Morimond.

Le pignon de la façade Est de la Porterie de la Crête a été restauré, mais il reste de nombreux travaux à prévoir pour la consolider. Le jardin d'Hildegarde qui l'entoure permet de découvrir les nombreuses vertus des plantes.

 

La Porterie de Morimond

A Morimond, les fouilles continuent à côté de la Porterie de cette abbaye cistercienne, quatrième fille de Citeaux et mère directe d'une trentaine d'abbayes en Europe centrale et orientale et de plus de 200 abbayes filles au total.

L'association des Amis de l'Abbaye de Morimond multiplie les actions pour animer le site et restaurer le pavillon nord de la porterie et l'ancienne bibliothèque.

L'ancienne bibliothèque de l'Abbaye de Morimond abritait des centaines d'ouvrages.

 

Les Jardins suspendus de Cohons

Les terrasses qui s'étagent à flanc de côteau au dessus du village de Cohons permettaient dès leur création durant le seconde moitié du 18ème siècle, de cultiver légumes, vignes et fruits. Leurs spectaculaires murs de soutènement en pierre sèche atteignent parfois 6 mètres de haut. Un escargot monumental de pierre domine l'ensemble. Le jardin abrite un potager, un verger de fruits blancs, une vigne conservatoire et des treillages à la façon des 17ème, 18èmeset 19ème siècle. Deux cèdres du Liban plantés vers 1828 déploient leur ramure au-dessus des terrasses.

 

Ces jardins vivriers en terrasse dans l'ancien domaine de l'Evêque de Langres doivent beaucoup à Jean-Marie Gras. Sur les photos un aperçu des 18 ha que la commune de Cohons restaure, embellit, anime avec le concours d'une belle équipe de bénévoles et les conseils avisés de Marc Lechien du CAUE et Arnaud Deschamps, ABF.

Par les grosses chaleurs de cette fin de juillet, Jean-Marie Gras ne quitte pas son arrosoir


Le Pavillon du Billard... c'est pour lui que Cohons a déposé sa candidature pour la mission Stéphane Bern. Quelques chantiers en perspective.

Sylvie Baudot, maire de Cohons est l'infatigable cheville ouvrière des Jardins suspendus.

 

 

La mission Bern

La mission confiée par le Président de la République le 16 septembre 2017 à Stéphane Bern, consiste à identifier, avec l'appui des services du ministère de la Culture et de la Fondation du patrimoine, les biens patrimoniaux en péril et à proposer des sources de financement innovantes afin de les sauvegarder.

Pour soutenir les projets, rendez-vous sur le site de la Mission Bern.

 

Le Journal de la Haute-Marne s'est fait l'écho de ces visites dans ses colonnes.