Visite de Gérald Darmanin en Haute-Marne

En Haute-Marne Visite de Gérald Darmanin en Haute-Marne

Le ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gerald Darmanin, a répondu à mon invitation et est venu en Haute-Marne à la rencontre des élus, collectivités, entreprises, associations et particuliers.

En juin dernier, j’ai invité Gérald Darmanin à venir en Haute-Marne pour entendre les préoccupations des acteurs locaux et pour découvrir le SFACT, tout nouveau service facturier de la ville de Langres et de la communauté de communes du Grand Langres.

Deux jours après la confirmation de la mise en oeuvre du prélèvement à la source qui consiste à prélever directement les impôts sur les salaires et les pensions, le ministre a eu à coeur d'expliquer les modalités de cette réforme.

Après un comité de pilotage en préfecture en fin de matinée, il a participé à un déjeuner républicain avec les élus.

En début d'après-midi, le ministre a rencontré des associations au Pôle Rostand de Chaumont, afin d'échanger avec elles sur la mise en oeuvre du prélèvement à la source au sein de leurs structures employeuses et sur les modalités de remboursement des crédits d'impôts liés aux dons aux associations ou à l'emploi d'une personne à domicile. Désormais, les contribuables pourront percevoir un accompte de 60% de leur crédit d'impôt dès le mois de janvier.

Gérald Damarnin s'est ensuite rendu à Langres pour la signature des conventions concernant le SFACT. Depuis le 3 septembre, la ville de Langres, la communauté de communes du Grand Langres et la commune de Bourg disposent d’un service facturier au sein duquel les agents de la collectivité et du Trésor public travaillent ensemble sur les dépenses pour améliorer le service aux fournisseurs.
Cette initiative innovante, la première en milieu rural, permet une mutualisation du service des finances avec les services de l’Etat, puisque les personnels travaillent ensemble, en un même lieu. Ce rapprochement doit permettre un enrichissement mutuel des compétences et un gain de temps dans les démarches. L’objectif est multiple : limiter les redondances dans les contrôles, réduire les délais de paiement, poursuivre les procédures d’achat en interne et offrir un interlocuteur unique aux fournisseurs.
Ce projet vise donc à réduire le nombre de mandats émis par les deux collectivités pour un volume d’activité identique, notamment en regroupant les commandes, afin de dégager du temps pour se concentrer sur d’autres missions comme la prospection financière.

Au 1er janvier 2019, le PETR du Pays de Langres, l’office du tourisme du Pays de Langres et des 4 lacs (EPIC), le CIAS se sont porté candidats pour rejoindre ce dispositif. Rapidement, ce sont toutes les communes rurales de la communauté de communes du Grand Langres qui devraient les rejoindre.