Notre beau patrimoine

En Haute-Marne Notre patrimoine est remarquable

Le 28 juin 2019, j'ai fait un parcours patrimonial avec Arnaud Deschamps, architecte des bâtiments de France : visite du château renaissance du Pailly et de ses jardins, de l'abbaye de Mormant puis de l'église et du pont de Neuilly sur Suize.

 

Château renaissance du Pailly

 

A 10 km de Langres, le château du Pailly est l’un des plus prestigieux chef-d’œuvre que la Renaissance a légué en Champagne-Ardenne. Il est classé Monument Historique depuis 1921. Il appartient à l’Etat depuis 1963.

Il a été construit entre 1563 et 1573 pour Gaspard de Saulx de Tavannes, compagnon d’armes de François 1er. 
Il est situé à l’emplacement d’une ancienne forteresse féodale, dont il a vraisemblablement gardé le donjon et 3 tours d’angle. Les façades extérieures ont gardé l’aspect quelque peu martial d’un édifice militaire. 


La cour d’honneur bénéficie d’un agencement et d’une décoration particulièrement raffinés, témoignage de la maîtrise parfaite des principes architecturaux de la renaissance classique. 
A l'intérieur, sont visibles le salon doré avec ses cheminées monumentales et ses fresques autour des fenêtres, une salle ornée d'une fresque de treille et la montée de l'escalier d'honneur.

Il appartient à l’État et est mis en valeur par l'Association Renaissance du Château du Pailly.

Le jardin régulier, reprend la forme du carré entouré d’un mail de tilleuls taillés en marquise apportant l’ombre et la fraîcheur en été. Le parc romantique redessinant le paysage est composé d’une colline couverte d’essences locales quand, sur une plaine ensoleillée, dans une coulée de lumière, sont disposées des essences rares et isolées.

Au mois de janvier 2014, différentes variétés de poiriers, pommiers et pruniers ont été plantées dans un espace réservé du parc, afin de protéger ces espèces anciennes et locales d'arbres fruitiers.

 

Abbaye de Mormant

L'abbaye de Mormant est une ancienne commanderie située au lieu-dit du même nom, entre les communes de Richebourg et de Leffonds.

Plus qu'une abbaye, par essence même lieu fermé au monde extérieur, Mormant se place dans la lignée des hôpitaux-hôtellerie de chemin que comptait la France du Moyen Âge.

L'origine étymologique probable du terme « Mormant » viendrait du latin mollimentum, adoucissement, soulagement. 

Bien qu'isolé sur le plateau calcaire, ce site est très ancien.

Abbaye de Mormant 

Placée en effet le long d'une route très fréquentée depuis l'antiquité, Mormant a, au cours des âges, toujours eu vocation de maison hospitalière, servant de relais pour les voyageurs.

L'abbaye de Mormant, dont les premières mentions remontent au début du XIIe siècle, a connu bien des vicissitudes au cours de son existence. Gérées par les moines augustins pendant presque un siècle, elle passera brièvement entre les mains des Templiers puis à celles des Hospitaliers.

Transformé en centre agricole de rapport par ces derniers, le site tombe peu à peu en ruine à l'époque de la Renaissance. Comme bien national, il sera enfin vendu en plusieurs lots sous la Révolution française.

Malgré cette histoire complexe et le peu de bâtiments encore existants, le site de l'abbaye de Mormant reste un des sites majeurs des hôpitaux de chemin en France.

Elle est situé le long de la Via Francigena. Des travaux de restauration serait nécessaires.

Le site est classé : Le bâtiment de la Maison-Dieu fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques.

 

Pont ancien enjambant la Suize 

Architecture soignée attestant de la persistance des traditions du 18e siècle en 1830. Pont reconstruit par l'architecte François Evouloir de Semoutier après la destruction de l'ancien pont due à une crue en 1829. Trois arches de forme cintrée, tablier en dos d'âne, becs demi-circulaires.

Pont ancien de Neuilly sur Suize

Le pont a été inscrit aux en 1996

 

Eglise

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul est un édifice construit progressivement à partir de la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle et au cours de ce siècle. Le bras sud du transept et la seconde chapelle nord ont probablement été terminés au 17e siècle (un cadran solaire daté de 1608 sur le contrefort sud-est du bras sud du transept marque la fin des travaux de ce côté). La chapelle sud est probablement plus ancienne car ses chapiteaux diffèrent. 

 Eglise de Neuilly sur Suize

Le maire et ses adjoints nous ont expliqué la nature des travaux que la commune souhaite engager sur ces deux édifices.

Article JHM le patrimoine architectural comme préoccupation