L'artisanat au féminin

En Haute-Marne L'artisanat au féminin

Rencontre à Soulaucourt-sur-Mouzon avec Delphine Maxime, puis à Bourbonne-les-Bains avec Bénédicte Magnin-Robert, lauréates du concours « Artisanat au féminin » organisé par la Chambre des Métiers de Haute-Marne. Ces femmes passionnées ont du talent.

 

L’hiver dernier, plusieurs artisanes de Haute-Marne ont participé au concours « Artisanat au féminin » organisé par la Chambre des Métiers de Haute-Marne. Je suis allée à la rencontre de deux lauréates pour découvrir plus avant le quotidien de ces jeunes entrepreneuses qui ont réussi à créer leur activité autour de leurs passions. Delphine Maxime (Horse Design) élue artisane dans la catégorie « création/reprise » et Bénédicte Magnin-Robert (La Tisseuse) élue artisane dans la catégorie « coup de cœur du jury » m’ont accueillie respectivement dans leur atelier et leur boutique.

 

La boutique de Bénédicte Magnin-Robert à Bourbonne les Bains

 

Passionnée d’équitation depuis plus de 20 ans et diplômée en joaillerie – gemmologie, c’est tout naturellement que Delphine Maxime a eu l’idée de réunir les deux grandes lignes directrices de sa vie pour n’en faire qu’une seule : son métier. Elle fabrique des équipements personnalisés pour les cavaliers et leur monture : éperons, boucle de ceinture, licol, selle, boucle de château…

 

 

 

Architecte diplômée de l’École Nationale d’Architecture de Grenoble, Bénédicte Magnin-Robert a ouvert son atelier en 2010 à Velles et une boutique à Bourbonne-les-Bains, après deux années de formation à l’école de vannerie de Fayl-Billot. Elle travaille l’écorce de l’osier, qui est habituellement un sous-produit de la culture osiéricole, et propose une ligne de maroquinerie et de luminaires en écorce.

 

 

Deux formidables artisanes, battantes, passionnées et passionnantes, à découvrir de toute urgence !