La loi d'orientation des mobilités débattue dans l'hémicycle

A l'Assemblée La loi d'orientation des mobilités débattue dans l'hémicycle

Par son pragmatisme et son volontarisme, la loi d'orientation des mobilités est un atout majeur pour réussir une politique des mobilités plus proche du quotidien de nos concitoyens et plus engagée dans la transition écologique. Rapporteure de ce texte, c’est donc en toute confiance et avec enthousiasme que j'aborde les débats dans l'hémicycle.

Les français aspirent aujourd’hui à des modes de transport moins coûteux et plus sobres en temps, en énergie et en carbone. Il nous faut répondre aux urgences climatiques et de santé publique, aux enjeux géostratégiques de souveraineté énergétique, et préparer l’avenir en matière de mobilité.

Je suis rapporteure du titre I et du rapport annexé.

Ce qu'il faut retenir sur cette partie du texte :

- "Un investissement de l’Etat de 28 Mds d’€ sur les 10 prochaines années (soit +40% sur ce quinquennat)"
- "Priorité aux déplacements du quotidien"
- "Remise en état de l’existant plutôt que grands projets"