23/04/18 Sortie de la Feuille de route pour l’économie circulaire

A l'Assemblée Sortie de la Feuille de route pour l’économie circulaire

En tant que membre du Conseil national de la transition écologique, je suis fière d’avoir participé aux travaux d’élaboration de la feuille de route pour l’économie circulaire, rendue publique le 23 avril.

Sous l’égide de Monsieur Nicolas HULOT, Ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire et de Madame Brune POIRSON, Secrétaire d'État auprès de Nicolas HULOT, cette démarche a été lancée le 24 octobre dernier.

Les travaux ont duré 5 mois, de novembre 2017 à mars 2018, comprenant 2 phases de consultation du public en ligne, totalisant 5 000 contributions citoyennes. Plus de 200 participants (entreprises, associations, collectivités, experts), et plus de 100 contributions écrites des parties prenantes ont nourri les échanges, organisés autour de 4 ateliers de réflexion sur les thèmes suivants : territoires, plastiques, consommation et production durables, fiscalité.

La feuille de route décline de manière opérationnelle la transition à opérer pour passer d’un modèle économique linéaire − extraire, produire, consommer, jeter − à un modèle circulaire, respectueux de l’environnement. L'objectif de cette transition est de produire des biens et des services de manière durable en limitant la consommation, les gaspillages de ressources et la production des déchets.

Naturellement, cette importante transformation de notre modèle économique suppose que nous ayons individuellement et collectivement pris conscience des limites de la planète en termes de ressources. Nous sommes tous concernés : citoyens, entreprises, collectivités locales, Etat…

La feuille de route pour l’économie circulaire fixe des objectifs ambitieux :

  • Réduire de 30 % la consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2030 par rapport à 2010
  • Réduire de 50 % les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010
  • Tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre : économiser l’émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année grâce au recyclage du plastique
  • Créer jusqu’à 300 000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux

 

Retrouvez l’essentiel des mesures concrètes permettant d’atteindre ces objectifs en cliquant ici.