18/05/18 La protection de la biodiversité : une priorité nationale, un enjeu mondial

A l'Assemblée La protection de la biodiversité : une priorité nationale, un enjeu mondial

Vendredi 18 mai, Nicolas HULOT a présenté sa stratégie de mobilisation en faveur de la préservation de la biodiversité

L’humanité est devenue « une arme de destruction massive contre la nature » a-t-il déclaré, rappelant que nous devons résolument prendre soin de la biodiversité. Défendre, protéger et réparer la nature est un impératif d'une importance capitale.

Si nous ne faisons rien, la grande famille du vivant risque de disparaitre. La pollution, la destruction des espaces naturelles, le changement climatique, ont déjà conduit à l’extinction de nombreuses espèces animales et végétales au cours des 50 dernières années. Le nombre d’espèces d’oiseaux en France a par exemple chuté d’un tiers en 15 ans.

Un plan interministériel pour la biodiversité doit être dévoilé en juillet prochain, pour placer l'enjeu biodiversité au même niveau que l'enjeu climatique, et faire de la France un chef de file mondial sur ce sujet.

Le sujet sera mis au centre du G7 dont la France assurera la présidence en 2019. Nous accueillerons, en avril-mai 2019, la séance plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), et le 7ème Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en juin 2020 à Marseille.

La France agit au niveau européen afin que les enjeux majeurs de biodiversité soient pleinement pris en compte dans les politiques communautaires et que l’Europe parle d’une même et forte voix à l’international sur ce sujet.

Notre pays doit se montrer exemplaire. La France possède un patrimoine naturel exceptionnel : avec la métropole et les territoires d’outre-mer, elle est présente sur plusieurs continents et dans tous les océans, sauf l'Arctique.

Les causes majeures d’atteinte à la biodiversité sont connues, il nous faut identifier et mettre en œuvre dans les plus brefs délais les moyens d’y remédier.

Pour y parvenir, une mobilisation générale est indispensable : nous sommes tous responsables !